Sur les traces du Cigare cubain

A travers ce parcours vous pourrez découvrir les saveurs cubaines, ses fabriques de Cigares, sa gastronomie locale, sa musique, son patrimoine.

Séjour 10 jours / 9 nuits. Tarif sur demande.

 

 

Suggestion de programme

Journée 1 La Havana

 

Arrivée à l’aéroport José Marti de La Havane. Formalités de douanes et récupération des bagages. Accueil dans le hall de l’aéroport par votre guide local francophone. Transfert privatif jusqu’à votre hôtel.

Dîner et nuit à l’hôtel.

Journée 2 La Havana

Petit-déjeuner. Départ de l’hôtel pour le Parque Central bordé par le Gran Teatro Garcia Lorca et el Capitolio Nacional, le Parque de la Fraternidad, le Barrio Chino (quartier chinois), puis descente du Prado avant de rejoindre le Malecon, puis l’entrée de la Vieille Havane. Visite de La Vieille Havane, à pied, au cœur des ruelles et des places historiques : la Plaza de la Catedral avec sa cathédrale, ancienne église jésuite. La place est l’une des plus belles places de la ville, la plus célèbre  et la plus harmonieuse aussi. Elle est considérée comme l’ensemble architectural colonial le mieux conservé d’Amérique latine. A voir la Bodeguida Del Medio, la notoriété du bar s'est accrue grâce aux célébrités qui l’ont fréquenté, parmi lesquelles Salvador Allende, le poète Pablo Neruda, l’écrivain américain Ernest Hemingway. La Bodeguita del Medio est également connue pour avoir créé le cocktail cubain : le mojito. Vous découvrirez la Calle Obispo très animée, l’hôtel Ambos Mundos où descendait Hemingway, la Plaza de Armas, El Templete, le lieu de Fondation de la ville de San Cristobal de La Habana. Visite du Palacio de los Capitanes Generales ,  du Musée du Castillo de la Real Fuerza  la première forteresse de style renaissance italienne en Amérique (1577), la Plaza Vieja, la Plaza San Francisco de Asis.

Déjeuner au restaurant « La Imprenta » - Ancienne imprimerie, totalement réaménagée au cœur de la vieille Havane. Restaurant à l’ambiance sympathique, cadre superbe ouvert sur le ciel .

Transfert à pied au cœur de la vieille ville, jusqu’au Palacio de la Artesania. Vous participerez à une dégustation « digestive » et privative d’un fameux cigare cubain (puro), sous la conduite d’un Torcedor : c’est ce que l’on appelle ici « LE MARIAGE » : après une démonstration de sa part, vous aurez le plaisir de déguster 1 cigare  (généralement les participants dégustent entre un quart et un tiers du cigare), accompagné d’un café et d’un rhum cubain). Initiation à la dégustation, vous apprendrez à déterminer les saveurs, les arômes, parfums… et en déterminer le type de vitole (*) et pourquoi pas la marque… Le tout, en respectant scrupuleusement différentes étapes de dégustation enseignées par votre maître Torcedor.  (*) vitole = résultante du module (longueur, diamètre, poids) et de la marque qui le produit.  Vous prendrez place ensuite à bord de « Vieilles Américaines des années 50 », ce qui vous plongera immédiatement dans « l’âme de Cuba » (4 personnes par véhicule) afin d’effectuer le tour panoramique de La Havane Moderne : le quartier chic du « Miramar », où se sont installées les principales ambassades internationales, essentiellement sur la Quinta Avenida (5° avenue). Le Miramar est une belle zone résidentielle (l’une des plus jolies de la ville). Dans les années 50, le Miramar et le Country Club Siboney étaient les endroits en vogue; on y retrouve encore aujourd'hui de grandes maisons, et de belles propriétés. La « Plaza de la Revolucion », une vaste place dominée par une statue et le monument de José Marti et l'image emblématique de Che Guevara qui orne le ministère de l'Intérieur.  Le « Calejon de Hammel » : petit musée à l’air libre de l’art d’origine africaine situé dans le quartier Cayo Hueso, à l'écart du circuit touristique de La Havane, un quartier poussiéreux et délabré, cosmopolite, coincé entre le Vedado, quartier résidentiel aux demeures luxueuses, le Centro Habana et la vieille ville. Ce quartier reste méconnu, comme insoumis. Et pourtant... A quelques encablures du bord de mer, au détour d'une ruelle, un passage offre aux curieux un enchevêtrement de fresques murales flamboyantes. Œuvre grandiose d'un personnage atypique, fier de ses racines africaines : Salvador Gonzàlez Escalona. Peintre muraliste, sculpteur, il a fait descendre l'art dans la rue et su redonner une identité à ce quartier. Le « Parque Los Rockeros » et la statue de John Lennon Le « Vedado », l’un des quartiers les plus animés de la ville avec ses hôtels art déco, et bordé par le Malecon. Le « Malecon » : une longue corniche de 8 km qui sépare la ville de la mer et se prolonge jusqu'à l'entrée du port de marchandise. Le Malecon longe des quartiers très différents de la ville. Il s'agit donc d'une rare occasion d'appréhender la ville dans son ensemble avec un peu de recul. Un magnifique tour de 2h00.

Retour à l’hôtel pour vous rafraîchir.

Départ ensuite pour vous rendre au cœur de la forteresse San Carlos de la Cabana. Vous assisterez ici à la célèbre cérémonie du coup de canon de 21 H 00. Tous les soirs, depuis n’importe quel point de la ville, les Havanais vérifient l’exactitude de leurs montres en entendant le son caractéristique du « coup de canon de neuf heures ».

Dîner et nuit à l’hôtel

Journée 3 La Havana

Petit-déjeuner. Départ pour la visite du Musée du Rhum (El Museo del Ron) ou Fundacion Havana Club. Visite du Musée du Rhum, installé dans une maison coloniale du XVIII° siècle au cœur de la Vieille Havane. Il retrace l’histoire du rhum à Cuba.  A l’issue de la visite du musée, vous profiterez d’un cours de cocktails cubains dans la salle du bar attenant au Musée.

Déjeuner au restaurant « El Patio » : sur la Place de la Cathédrale, l'ancienne demeure du marquis de Aguas Claras.

Temps libre pour une découverte personnelle et notamment nouveau marché artisanal couvert le long du port maritime, le plus important du pays.

Dîner au restaurant « Roof Garden del Oro » - Superbe restaurant du 9ème étage à la vue imprenable sur la ville qui devint, dès son ouverture, par l'élégance de son architecture, sa notoriété et les  célébrités qui s'y pressaient un des hauts lieux à la mode de l’époque. De nos jours c’est un restaurant gastronomique avec une touche à la française. Il vous offre une vue spectaculaire sur chaque partie de la ville. C'est l’un des endroits préférés des visiteurs de la Havane.

Nuit à l’hôtel.

 

Journée 4: La Havana / Pinar del Rio / Vinales/ Las Terrazas

Petit-déjeuner. Départ pour la Province de Pinar del Rio : le rendez vous avec le Cuba Authentique, le Cuba de l’écotourisme, du tabac, de paysages naturels exceptionnels, et de premières rencontres avec les paysans cubains…. Dissimulées dans des paysages extraordinaires, les huttes de séchage du tabac constituent en quelque sorte les symboles de la province. Une grande partie de la paysannerie cultive encore le tabac selon la méthode traditionnelle; si les serres ultramodernes côtoient cependant de plus en plus les huttes à toit de feuilles de palmier, les tracteurs se font rares, et les bœufs sont légion sur ces terres rouges. Arrivée à Pinar del Rio. Visite de la fabrique de cigares Francisco Donatien, ancienne prison sous Batista transformée depuis en fabrique de cigares. Informations sur le tabac à Cuba, ses zones de cultures, caractéristiques, etc... Des centaines d’ouvriers s'affairent dans cet univers surréaliste. Des milliers de cigares en sortent chaque jour. Ici, on prépare la cape du cigare avec les feuilles de tabac. Un peu plus loin, on procède à l'écôtage des feuilles. Là, on les humidifie.  Puis c’est  l’espace des rouleurs. Atmosphère moite et survoltée dans un décor de polar latino : ventilos au plafond, photos du « Commandante » et slogans révolutionnaires aux murs. Enfin, voici l’estrade du célèbre lecteur de la fabrique, missionné pour informer, divertir et cultiver les rouleurs au travail.  Visite de Casa Garay : la fabrique de Guayabita del Pinar : Depuis 1906, la boisson qui y était élaborée fut enregistrée comme Liqueur Spéciale et prit alors le nom La Occidental. La Guayabita est née pour rester dans la mémoire de ceux qui ont dégusté avec un immense plaisir son bouquet. Sa production est le fruit de procédés manuels d'antan, ce qui confère un attrait supplémentaire au produit. C'est actuellement la boisson typique de la province. Poursuite pour la Vallée de Viñales est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1999. Elle le doit à ses collines particulières et au charmant pueblo du même nom. La Vallée de Viñales constitue l'attraction principale de la province. Ce qui attirera par-dessus tout votre attention, ce sont les « Mogotes », ces montagnes de calcaire qui ont jailli abruptement de cette vallée qui s'étend sur près de 25 kilomètres.

Déjeuner en cours d’excursion au restaurant "Palenque de los Cimarrones", connu précisément pour son poulet rôti à la Cimarrón".  Vous pourrez jouir ici non seulement de l’excellente cuisine créole, mais aussi de la musique et de la danse en faveur des orishas (les divinités afro-cubaines). 

Visite d’un Despalillo : les feuilles de tabac sont montées sur des perches, ou cujes, à l'aide de fil et d'aiguilles. Les perches, dont chacune soutient une centaine de feuilles, sont hissées à l'horizontale pour permettre à l'air de circuler en bas de la grange. Les feuilles de tabac sèchent de 45 à 60 jours. Elles fermenteront sous des toiles de jute entre un et trois mois selon leur type. Les feuilles sont triées (selon la tradition, par des femmes) en fonction de leur destination : cape, sous-cape ou tripe. Ce tri peut comporter une cinquantaine de catégories différentes, selon la couleur, la taille et la qualité. Puis vient l'écôtage, opération pratiquée dans le despalillo qui consiste à retirer la nervure centrale des feuilles avant de les aplatir. Les feuilles sont ensuite humidifiées et couvertes d'une toile sous laquelle elles vont connaître une nouvelle fermentation  avant de subir un dernier tri. La fermentation permet d'uniformiser un peu les arômes du tabac mais diminue surtout sa teneur en acidité, goudrons et nicotine, rehaussant ainsi son goût. Les feuilles peuvent alors être acheminées vers les manufactures ou les entrepôts, dans des ballots d'écorce de palmier, nommés tercios, qui préservent leur teneur en humidité pendant une période de maturation pouvant atteindre deux ans. Ces opérations de sélection et fermentation, essentielles à la réussite d'un bon cigare doivent être l'objet des plus grands soins. Poursuite pour la visite de la Finca El Paraiso, chez Benito Camejo, un Veguero (paysan) - Découverte de sa plantation de tabac : la grange de tabac en feuilles de palmier, les explications sur les méthodes de travail : comment le tabac est cultivé, récolté, stocké et transformé en cigares – cette ferme est en activité depuis les années 1840. Le paysan nous dévoile les secrets de la culture du tabac qu'il maîtrise à la perfection.  Arrêt au Mirador Los Jazmines, belvédère d’où vous découvrirez un superbe panorama sur la Vallée des Mogotes.  Continuation en direction de Las Terrazas vers votre hôtel.

Dîner et nuit à l’hôtel.

Journée 5 : Las Terrazas / La Havana / Cienfuegos / Trinidad

Petit-déjeuner. Départ pour  La Havane avec la visite d’une fabrique de cigare. Informations sur le tabac à Cuba, ses zones de cultures, caractéristiques, etc. Des centaines d’ouvriers s'affairent dans cet univers surréaliste. Des milliers de cigares en sortent chaque jour. Ici, on prépare la cape du cigare avec les feuilles de tabac. Un peu plus loin, on procède à l'écôtage des feuilles. Là, on les humidifie.  Puis c’est  l’espace des rouleurs. A savoir également que toutes les fabriques de cigares ont été étatisées, par conséquent, une fabrique roule plusieurs marques de cigare (Corona, Romeo y Julieta, Robaina, Monte Cristo etc.). Poursuite de notre route en direction de Cienfuegos.

Déjeuner en cours de route, à La Fiesta Campesina. Au cœur d’une ferme cubaine traditionnelle, vous découvrirez la faune locale et où vous pourrez déguster un repas typiquement cubain.  Arrivée à Cienfuegos.

Cienfuegos, « La Perla del Sur », la perle du sud, qui fut créée par des Français qui y ont laissé leur empreinte. Elle fut également le refuge de pirates et de corsaires. Cienfuegos est le troisième port de Cuba après La Havane et Santiago de Cuba. Cette ville reste l’une des plus charmantes des villes maritimes. Visite de la ville, de son théâtre Thomas Terry, construit en 1890 dans le plus pur style espagnol avec des fresques fantaisistes au plafond et où se produisit Caruso et Sarah Bernhardt, la Place José Marti, gardée par deux lions de marbre où se dresse sa statue, la Cathédrale, avec ses deux tours et ses vitraux français. Arrêt à la Casa de la Cultura Benjamin Duarte. Rencontre avec des enfants et adolescents de la communauté à la Casa de la Cultura Benjamin Duarte, dans le cadre d’un projet de développement socio-culturel pour des enfants. Vous assisterez à un petit spectacle donné par les enfants, fait de chants et de danses. Au préalable, l’enseignant qui prépare les enfants pourra vous expliquer les termes du projet. Ici, si vous le désirez, vous pourrez faire don de cadeaux ramenés d’Europe : vêtements, produits, d’hygiène corporelle, fournitures scolaires. Puis Cocktail sur la terrasse du Palacio del Vallé, que vous découvrirez dans le même temps : ancien palais ayant appartenu à un noble espagnol excentrique, où l’on retrouve toutes les influences du sud de l’Espagne : Castillane et Mauresque. Poursuite en direction de Trinidad, « la Ville Musée de Cuba ».

Diner et nuit à l’hôtel à Trinidad

 

Journée 6 Trinidad

Petit-déjeuner. Transfert au cœur de la « la Ville-Musée de Cuba ». Trinidad fut fondée en 1514 par Diego Velasquez, et édifiée au cours du XVIIIe siècle sur l'essor de l'industrie sucrière et la canne à sucre - cet or blanc récolté par les esclaves au profit des conquistadores espagnols - avant d'être mise en sommeil par la production de la betterave sucrière d'Europe au milieu du XIXe siècle. Depuis cette époque et la faillite des grandes familles sucrières de la vallée de Los Ingenios, Trinidad semble s'être endormie pendant un demi-siècle, la période révolutionnaire des années soixante ne fit d’ailleurs qu'accentuer cette somnolence. Isolée du reste de l'île pendant près de deux siècles, prise en étaux entre la mer et la montagne, la route bitumée qui y conduit n'existe que depuis 1952… Ses riches maisons de maîtres et ses palais endormis témoignent de sa grandeur passée où les aristocrates du sucre investissaient toute leur fortune dans la pierre.  Visite de la ville, la Plaza Mayor, place principale de la ville entourée de palmiers royaux, les massifs de bougainvilliers et les flamboyants éclairent l'ocre des façades, la Iglesia Parroquial de Santisima Trinidad, l’église à 5 nefs, visite du Palacio Cantero néo-classique, la Plaza de Jigüe, l’Ermitage de la Popa, la Plaza Santa Ana. Puis au détour d'une ruelle pavée se trouve le bar traditionnel     « La Canchanchara » où vous pourrez écouter la musique traditionnelle Cubaine tout en dégustant le cocktail à base de rhum, de citron et de miel qui porte le nom de l’établissement.

Déjeuner au restaurant « Don Antonio » au cœur de la ville

Après-midi libre pour vous permettre de flâner à la découverte des richesses architecturales de la ville, découvrir l’artisanat local sur le marché artisanal.

Retour à l’hôtel pour vous rafraîchir.

En soirée, transfert au restaurant « Plaza Mayor », pour un dîner de langouste, au cœur de la ville historique. Retour à l’hôtel à une heure fixée avec votre guide et votre chauffeur. Les plus noctambules auront la possibilité de poursuivre la soirée en ville et rentrer ensuite à l’hôtel en Taxi (à la charge des clients).

Nuit à l’hôtel.

Journée 7: Trinidad / Vallée de los ingenios / Sanctis spiritus / Santa Clara

Petit-déjeuner. Poursuite pour la vallée de "Los Ingenios" (à 14 km de Trinidad) et arrêt à La Torre Manaca-Iznaga. Cette tour de 45 mètres de haut est le symbole de la toute puissance d'une famille de l'aristocratie du sucre. Elle permettait de surveiller le travail des esclaves dans les champs de canne à sucre.. A l’entrée demeure une ancienne hacienda animée par des artisans qui vous proposent de bien belles nappes et vêtements faits à la main. Classée patrimoine mondial de l'Unesco, la vallée rappelle à ses visiteurs que l'esclavage, sous les Espagnols et Américains, en avait fait la tristement célèbre demeure et cimetière de quelque 11 000 esclaves de toutes origines africaines à son apogée. Poursuite pour Sancti Spiritus, petite ville coloniale et capitale de la province du même nom. Sancti Spiritus a été fondée par Diego Velázquez de Cuéllar en 1514, au bord de la rivière Tuinucu. Huit ans plus tard, la ville fut transférée sur les berges de la rivière Yayabo, qu'elle occupe encore. Centre politique, économique et militaire de la région, Sancti Spiritus s'est enrichie de somptueux hôtels particuliers aux XVIIe et XVIIIe siècles. De nos jours, les touristes méconnaissent son centre colonial alors qu'il est classé « monument national ». Balade à pied au cœur de la ville avec le Pont Yayabo, plus vieux pont de Cuba.

Déjeuner au restaurant « Meson de la Plaza » au cœur de la ville.

Continuation en direction de Santa Clara, la ville devenue un sanctuaire réservé à la célébration du « Che » .  Santa Clara : C’est ici que se déroula l'un des épisodes les plus glorieux de la révolution : l'attaque par Che Guevara et ses compagnons d'un train blindé, qui a permis d'ouvrir la route vers la capitale. Visite des centres d’intérêts principaux de la ville :  Museo Memorial Ernesto Che Guevara », du Memorial del Tren Blindado.

Installation à l’hôtel.

Diner au restaurant « Santa Rosalia »

Nuit à l’hôtel

Journée 8: Santa Clara / Remedios / La Havana

Petit déjeuner. Poursuite de notre route et visite de la fabrique de Constantino Perez Carrodegua. Route vers Remedios, bourgade de style colonial fondée en 1514 et fondée par les français. Située au cœur d’une campagne magnifique et peu touristique, la ville est une destination unique : la vie s’y passe à un rythme plus que paisible… calme reflété par la présence de carrioles à cheval ou à vélo. Arrivée à Remedios, l’une des plus vieilles villes de Cuba. Puis découverte de l’église « Nuestra Segnora de Remedios » qui faisait partie d'un couvent de tertiaires de St-François : elle est révélatrice de l'influence de l'architecture coloniale.  Visite du musée de l’agro-industrie sucrière et du parc d’anciennes locomotives. Puis embarquement pour une promenade insolite à bord d’une locomotive à vapeur datant du 18ème siècle, et qui était autrefois utilisée pour le transport du sucre. Déjeuner au restaurant Finca La Cabana. Continuation vers La Havane. Installation à l’hôtel.

Dîner et nuit à l’hôtel.

Journée 9 : LA HAVANE / VOL RETOUR

Petit déjeuner.

Puis, selon horaires aériens, transfert à l’aéroport de La Havane.

Arrivé à l’aéroport Jose Marti.         

Formalités d’enregistrement et d’embarquement avant le vol retour.

 

 

 

Le déroulement de nos circuits est donné à titre indicatif. Nos programmes sont susceptibles de modification en raison d’impératifs indépendants de notre volonté tels que rotations aériennes, jours de marchés, horaires de bateau, changement d’horaire des entrées des sites, horaires de réservation imposées etc… Cependant les prestations prévues seront respectées, sauf cas de force majeure.

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

DEMANDE DE DEVIS

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Créateur de Voyages "Saveurs et Patrimoine"

Appel

Email